Tous les articles par lagauchefr

Communiqué de presse 29 mai 2010

Ce samedi à Lausanne à la maison du peuple, une nouvelle entité nationale est officiellement née, La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra peut en effet commencer réellement, et de manière officielle, son travail unitaire dans le terrain. Ce congrès fondateur réunissant près de 200 personnes d’une vingtaine de cantons a permis de jeter les bases essentielles sur les futures orientations de cette nouvelle entité nationale.

Ce congrès n’a pas évité les sujets chauds, amenés notamment par les militants anticapitalistes. Nous avons pris position sur la non participation à des exécutifs, qui a été refusée, mais à provoqué un débat nourri et intéressant. Nous avons aussi pris position sur le fait de faire des listes communes avec les verts et les socialistes, il a été décidé que pour l’instant cette option était ouverte, notamment par souci de renforcer et ne pas affaiblir la gauche de manière générale.

Les statuts ont été acceptés et le comité directeur élu.

Un week-end de travail en septembre permettra de finaliser les 6 points forts d’action et d’en choisir un pour en faire une initiative fédérale.

Le collectif national

Pour renseignements:

Frédéric Charpié secrétaire du comité directeur 078-892.73.74

Olivier Cottagnoud, coordinateur romand 079-202-78-38

Florian Keller, coordinateur alémanique


Avertissement

Les textes actuellement sur le site de « La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra » sont tous sujets à modification par les amendements acceptés samedi 29 mai 2010 à notre congrès fondateur de Lausanne, ils seront actualisés en 3 langues ces prochaine jours.

Ordre du jour du congrès de Lausanne

Congrès national fondateur
Lausanne le 29 mai 2010 / Maison du Peuple : Place Chauderon 5
Programme

10h30 – Accueil
11h00 – Présentation du rapport d’activités de La Gauche
11h30 – Discussion sur les 6 points forts d’action et des amendements
12h30 – 14h00 Repas (salade + Risotto aux champignons)
14h00 – Message de bienvenue des autorités locales
14h15 – Discussion et vote des 6 points forts d’action et amendements
15h15 – Présentation du catalogue des revendications des militants
16h00 – 16h30 Pause
16h30 – Statuts et boussole
17h00 – Election du collectif national et des vérificateurs des comptes
17h20 – Présentation du week-end de septembre
17h40 – Informations diverses
17h50 – Message de clôture du congrès (communiqué de presse)
18h30 – 20h00 Repas du soir (Buffet de salades)
20h00 à 03h00 du matin =>> Partie festive : Animation musicale / Bar
– Olivier Forel (accordéoniste)
– Tania et Natacha (musique russe et des Balkans)
Infos :
– Les personnes qui désirent dormir sur place, possibilités d’ébergement en s’adressant à Aurélie par
courriel : aurelie_w@yahoo.com
– La journée est totalement traduite par une équipe de professionnels (français / allemand), casques
écouteurs à disposition pour tous les militants.
-Inscriptions au congrès sur : http://www.la-gauche.ch/congres-2010/
*Cocher « repas » pour ceux qui participent au repas du soir (compris dans le prix de journée).

Six points d’action

La Gauche s’engage pour des changements politiques radicalement écologiques, radicalement sociaux, avec une défense radicale des libertés individuelles et des droits démocratiques au niveau suisse comme au niveau mondial. Les points forts d’action suivants ne constituent pas un programme exhaustif, ils doivent être compris comme des lignes générales d’action, qui présentent ce pour quoi La Gauche s’engagera dans un avenir proche aux niveaux communal, cantonal et national. La Gauche rendra compte chaque année de ce qu’elle a entrepris concrètement sur la base de ces points. Les militants planchent actuellement sur ces 6 points qui sont amendables lors du congrès fondateur qui aura lieu le 29 mai 2010 à Lausanne, ils sont donc considérés comme provisoires avant la version finale amendée et votée par les militants.

1. Droit à la sécurité de l’existence
La sécurité matérielle de l’existence est la condition de toute émancipation. La Gauche soutient toutes les initiatives visant à assurer à tous, avec ou sans activité rémunérée, rentiers, personnes en formation, une vie digne. Elle s’engage en particulier pour des salaires minimaux décents et un système de retraite adéquat sur une base solidaire.

2. Codécision pour tous
La Gauche s’engage pour que tous les hommes et les femmes résident sur le territoire suisse puissent le plus largement possible participer aux décisions qui les concernent. Elle s’engage pour le droit de vote et d’éligibilité des étrangères et étrangers et défend le droit à la citoyenneté pour toutes les personnes nées en Suisse.

3. Libertés citoyennes plutôt qu’Etat policier
La Gauche reconnaît et soutient le rôle de l’Etat dans la garantie des besoins fondamentaux et dans la correction des inégalités sociales. Elle se prononce toutefois clairement contre toutes les tendances au contrôle et à la répression de comportements privés et de modes de vie différents. Elle combat toutes les formes de droit d’urgence et de lois d’exception pour des groupes particuliers. Elle refuse résolument l’illusion d’une société sécuritaire basée sur des mesures surpréventives par la multiplication des interdictions et la surveillance.

4. Changement de cap écologique
La Gauche remet en question fondamentalement la logique des modèles de croissance conditionnés par le profit, la surconsommation et la surexploitation du sol et des ressources naturelles. Elle examine et s’engage pour des modèles décentralisés d’approvisionnement comme alternatives possibles aux grandes structures globales d’approvisionnement et aux structures commerciales, notamment dans le domaine de l’énergie et des produits agricoles. La Gauche s’engage fortement pour qu’un comportement écologique soit à la portée de tous et pas seulement un privilège pour les plus riches.

5. Compensation sociale par la redistribution
La Gauche s’engage pour que les budgets publics soient financés selon le principe de la capacité économique des citoyennes et citoyens, elle rejette les privilèges de classe comme les forfaits fiscaux. La Gauche lutte contre les modes de financement non solidaires comme les primes de caisse-maladie et contre le remplacement d’impôts directs progressifs par des impôts indirects à la consommation. La Gauche veut un impôt successoral helvétique pour plus d’égalité des chances et empêcher la féodalisation de la Suisse.

6. Participation solidaire au lieu de profits abusifs privées
La Gauche veut à terme une société solidaire sans exploitation. Les besoins sociaux fondamentaux : l’accès à la formation et à la santé publique, l’approvisionnement en eau et électricité, les ressources énergétiques de réseau (gaz, etc.), les transports publics, les réseaux de communication et infrastructures essentielles, et l’élimination des déchets appartiennent aux pouvoirs publics et doivent être sous le contrôle démocratique direct de la population. Les entreprises visant bénéfice commun comme les coopératives doivent être largement favorisées par rapport aux entreprises orientées vers le profit privé. La propriété, et spécialement la propriété foncière, doit être liée à un devoir social. Les travailleurs et travailleuses qui produisent les biens et services ont tous et toutes un droit de codécision et de participation équitable au succès économique.

Prochaine réunion du collectif – 8 mai 2010

samedi 08 mai 2010 / 13h00 / Restaurant Krone, Berne

Ordre du jour:

  1. – Appel
  2. – Travail sur les 6 points politiques
  3. -Travail final sur le catalogue des propositions des militants
  4. – Statuts de La Gauche
  5. – Boussole 2010
  6. – Programme du congrès, modifications / modération
  7. – Candidatures collectif national
  8. – Logo, propositions, décisions
  9. – Papiers de contribution
  10. – Divers

Réunion du collectif national 23 janvier 2010

Sitzung des nationalen Ausschusses
Samstag, 23. Januar, 13h00, Restaurant Krone Bern

Traktandenliste
1. Präsenz
2. Bericht aus den Kantonen
3. Neue Ausschussmitglieder, Status und Stimmrecht etc.
4. Bedingungen für die Gründung von neuen kantonalen Sektionen
5. Stand der Beitritte, Anträge
6. Mitgliederbeiträge, Stand Finanzen
7. Konstituierung der verschiedenen Arbeitsgruppen inkl. Zeitplan: Programm, Statuten, Organisation 29. Mai
8. Vorschläge und Wahl für folgende Gremien: Büro des nationalen Ausschusses, je 1 Koordinator(in) pro Sprachregion, Sekretär(in) Deutschschweiz, Sekretär(in) des Büros
9. Varia

Prochaine réunion du collectif national
samedi 23 janvier 2010, 13h00, Restaurant Krone, Berne

Ordre du jour
1. Appel
2. Actualité des cantons
3. Nouveaux membres pour le collectif, possibilités et statuts de ces nouveaux membres
4. Conditions pour la formation de sections cantonales
5. Bilan des inscriptions, propositions
6. Cotisations et finances
7. Inscriptions dans le groupes de travail /politique/statuts/organisation du congrès et calendrier des groupes
8. Propositions et élections pour le bureau du collectif national, 3 coordinateurs-rices (un-e par région linguistique) – un-e secrétaire alémanique – un-e secrétaire du bureau
9. Envoi de lettres officielles à tous les groupes de la gauche de gauche en Suisse avec demande de rencontre
10. Divers

Communiqué

COMMUNIQUE
Devant l’échec des luttes éparses, et le constat du glissement à droite des partis de la gauche gouvernementale, de nombreux citoyens, membres d’associations, et militants de différents courants de gauche se sont réunis samedi 21 novembre à Schaffhouse pour lancer un mouvement destiné à rassembler en son sein l’ensemble des groupes et partis de gauche en Suisse.

L’assemblée, forte de plus de deux cents personnes, a validé le nom de « La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra » pour désigner ce mouvement qui souhaite se différencier des partis existants. Favorisant les adhésions individuelles et autorisant la double appartenance, son objectif n’est clairement pas de diviser une fois de plus la gauche, mais bien de lui permettre se retrouver dans un mouvement avec droit de tendance.

Des collectifs régionaux unitaires constitués peuvent demander à former des entités politiques de « La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra », pour autant qu’il n’existe pas d’autres entités à gauche de la gauche dans leur régions/cantons. Dans le cas où il existe d’autre forces de gauche, c’est le collectif national qui rencontrera ces différentes tendances et mesurera les possibilités d’association dans l’optique de faire progresser les idées éco-socialistes et anticapitalistes sans diviser davantage les groupes de lutte.

Les militants présents ont également nommé un Collectif, dont la tâche sera d’organiser le prochain congrès national le 29 mai prochain, et d’y proposer un programme issu des discussions et des propositions déjà abordées à la journée de fondation. Ce Collectif permet 4 représentant-e-s cantonaux tournant-e-s, chaque canton ayant droit à deux voix, il comprend actuellement les personnes suivantes :

(AG) Riss Nora, (BE) Charpié Frédéric, (BE) Trunz Christian, (GE) Brandon Javier, (GE) Da Silva Filipe, (GE) Senaud Cendrine, (GE) Thion Guillaume, (JU) Brahier Clovis, (NE) Torun Tülay, (NE) Turtschi Nicolas, (SH) Keller Florian, (SH) Krause José, (TI) Galli Giovanni, (VD) Blanc Jean-Baptiste, (VD) Buclin Hadrien, (VD) Sansonnens Julien, (VS) Cottagnoud Olivier, (ZH) Joss Ernst, (ZH) Scherr Niklaus, (ZH) Maino Antonia.

Basé sur les principes de l’autogestion, sans représentants officiels, ce Collectif n’entend pas seulement proposer une autre politique, mais également une autre manière de faire de la politique. A court terme, le Collectif aura notamment pour tâche prioritaire de rencontrer toutes les forces éco-socialistes et anticapitalistes de Suisse, en vue d’établir un plan d’action commun, qu’il s’agisse d’organisations, de partis de gauche ou de syndicats.

Dans sa première déclaration officielle, « La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra » a exprimé sa solidarité avec les étudiants en lutte contre la marchandisation de l’éducation, et donné rendez-vous à toutes les forces progressistes du pays le 29 mai 2010, date de son prochain congrès national, qui se tiendra à Lausanne.

Congrès fondateur 21 novembre Schaffhausen

Ort/Lieu: Halle zur silbernen Stute; Pferdesportanlage Griesbach

10h50
Arrivée à la gare de Schaffhouse, accueil par les membres du collectif national provisoire et d’Alternative Liste Schaffhausen, navette pour prendre l’apéritif. La gare est également le point de rendez-vous, à 11h00 pour les personnes venant en voiture ou en bus.

Ankunft am Bahnhof Schaffhausen. Empfang durch die Mitglieder der nationalen Koordinationsgruppe und der Alternative Liste Schaffhausen. Bustransfer zur Reitsportanlage Griesbach mit anschliessendem Aperitiv. Der Bahnhof ist ebenfalls Treffpunkt um 11h00 für alle, die mit dem Auto und einem Bus kommen.

11h15-12h30
Apéritif organisé par les vignerons de la région au Château de Schaffhouse.
Aperitiv offeriert durch das Schaffhauser Blauburgunderland

12h45-13h45
Dîner dans la salle du congrès. Mittagessen

13h45-19h00 congrès fondateur de «La Gauche- Linke Alternative- La Sinistra» Traduction simultanée

Gründungskongress von «La Gauche- Linke Alternative- La Sinistra»

Dieser ganze Teil wird simultan übersetzt

13h45-15h45 Introduction des points politiques, présentation de la boussole, discussion ouverte sur le projet « La Gauche-Linke Alternative-La Sinistra » » comment et pourquoi ? Vote de la boussole (présidence Frédéric Charpié, membre du collectif national provisoire)

Präsentation der «Leitlinien». Offene Diskussion über: Das Projekt «La Gauche – Linke Alternative – La Sinistra» – wie und warum? Verabschiedung der definitiven Leitlinien (Frédéric Charpié, Mitglied der provisorischen nationalen Kooordinationsgruppe)

15h45-16h15 Pause

16h15-17h15 Discussion sur les 20 points du programme d’action et propositions de modifications (présidence Olivier Cottagnoud, membre du collectif national provisoire)

Diskussion über die 20 Punkte des Aktionsprogramms und Aenderungsanträge (Olivier Cottagnoud, Mitglied der provisorischen nationalen Kooordinationsgruppe)

17h15-17h45 Vote du nom de la nouvelle force politique : «La Gauche – Linke Alternative – La Sinistra» (présidence Florian Keller, membre du collectif national provisoire)

Diskussion und Abstimmung über den Namen der neuen politischen Kraft «La Gauche – Linke Alternative – La Sinistra» (Florian Keller, Mitglied der provisorischen nationalen Koordinationsgruppe)

17h45-18h30 Election du collectif national définitif, présentation rapide des candidats (présidence Josef Zisyadis, membre du collectif national provisoire)

Definitive Wahl der nationalen Koordinationsgruppe. Kurzvorstellung der KandidatInnen (Josef Zisyadis, Mitglied der provisorischen nationalen Koordinationsgruppe)

18h30 Fin de la partie politique, annonce de la date et lieu du prochain congrès. Schlusswort zum politischen Teil, Ankündigung von Ort und Datum des nächsten Kongresses

19h00-03h00
Souper, divers stands, programme culturel, musique. Nachtessen, Infostände, Kulturprogramm, Musik