CP Congrès 2015 – 5 décembre à Bienne

Un nouveau départ, et une nouvelle organisation !

A l’occasion du congrès annuel qui s’est tenu le samedi 05 décembre à Bienne, La Gauche suisse peut dire qu’après un creux de vague, sans doute inévitable, et peut-être même  salutaire, pour autant que nous sachions tirer les enseignements du passé, elle s’est maintenant donné les moyens pour aller de l’avant. La motion demandant la dissolution de La Gauche suisse pour recommencer autre chose, après la présentation des propositions du collectif national, a été refusée par 20 voix, 0 acceptation et deux abstentions par l’assemblée. Ce nouveau collectif national, à organisation bicéphale (partie alémanique et romandie/tessin) compte actuellement 14 membres représentant 8 cantons. Il va maintenant s’employer à travailler sur plusieurs axes prioritaires importants :

1) Invitation d’autres sections politiques cantonales de la gauche de la gauche à participer avec au moins un-e représentant-e aux travaux du collectif national. Ceci étant pour nous le meilleur moyen aussi d’y faire entendre sa voix, et aussi de tenir un maximum de sections cantonales politiques bien informées de ce qui se passe. La Gauche entend ainsi aussi pouvoir répondre le mieux possible à une demande de plus de transparence de certains camarades.

2) Inventaire de toutes les organisations politiques à gauche du PS et des Verts, des syndicats alternatifs et des associations, pour les inviter à nommer des représentants. Ces personnes seront ensuite invitées à un congrès de fondation pour la formation d’une future plateforme nationale. Cette nouvelle plateforme devra se trouver un nom, et aussi un mode de fonctionnement.

3) Les luttes sociales et initiatives menées par les principaux partis de la gauche gouvernementale (Verts et socialistes) et des grands syndicats allant dans le sens de nos inspirations politiques, seront aussi bien entendu soutenus par La Gauche suisse, privilégiant ainsi la défense de nos idées à des luttes d’appareils.

4) Travail sur l’équilibre des forces au sein du collectif national, avec un vote interne proportionnel garantissant un équilibre entre alémaniques et romands, sans oublier le Tessin, et avec aussi un droit de véto individuel pour chaque membre. Ceci devant nous permettre de continuer de donner nos positions pour tous les objets fédéraux, avec une approbation qui soit la plus large possible de nos prises de position.

5) Dans une seconde phase, et selon le succès de la fondation de cette nouvelle plateforme, qui aura pour but de pouvoir lancer des initiatives fédérales, et aussi de fédérer un maximum de forces dans différentes luttes sociales et campagnes nationales, La Gauche fera son bilan personnel et décidera de son avenir, en tenant compte de l’avis des militants de ses sections cantonales

Les membres du nouveau collectif national : Ce collectif va s’agrandir, et nous espérons que ce sera rapide, mais à peine avions-nous terminé notre congrès que déjà 4 nouvelles candidatures ont été enregistrées, elles seront ndonc proposées dès la première séance du collectif national.

image

Frédéric Charpié
Secrétaire national (romandie et Tessin) Contact : info@lagauche.ch 078 892 73 74
Klingsor Reimann
Secrétaire national (suisse alémanique) Contact : info@alternative-linke.ch
079 237 13 55