CP Votations fédérales du 03 mars 2013

OUI à l’arrêté sur la politique familiale, car il faut prendre des mesures dans un pays où la courbe de soutien aux familles diminue face à celle de la richesse exponentielle d’un tout petit pourcentage de citoyens nantis, et nous pouvons constater ce manque de soutien avec un taux de natalité des plus bas d’Europe (1,5 enfant par femme). Pour un pays riche, c’est une véritable honte, et La Gauche soutiendra toutes les mesures visant à une meilleure répartition des richesses. La soutien aux familles est donc un volet important pour La Gauche, qui s’étonne de constater dans les faits que de grands partis bourgeois portant cette initiative sont les mêmes qui s’en prennent aux classes moyennes dans de nombreux autres domaines, en menant des politiques privilégiant les plus riches et attaquant sans cesse le soutien aux biens et aux services publics.

OUI à l’initiative contre les rémunérations abusives «initiative Minder». Car cette initiative se situe dans le même esprit de la ligne politique défendue par La Gauche, notamment avec notre initiative fédérale pour la suppression des forfaits fiscaux, qui sera prochainement soumise aux citoyens. Les rémunérations abusives, en temps de crise économique mondialisée, sont clairement indécentes, et le cas de M. Daniel Vasella n’est que la partie visible de l’iceberg. Ici, nous pouvons dire que cette initiative n’est largement pas suffisamment radicale car cet « arrangement » ne résoudra pas de nombreux points laissés à la libre décision des actionnaires, laissant ainsi encore bien trop des possibilités au maintien de l’arrogance du monde de la finance, mais de manière générale cette initiative fédérale va dans le bon sens.

OUI pour la modification de la loi sur l’aménagement du territoire, malgré les résistances de certains membres du comité, qui mettent en avant que cette mesure ne résout pas un certains nombre de problèmes en milieu urbain, et qu’elle est aussi une mesure «par le haut» privant les cantons de leur souveraineté en la matière. Cette initiative est aussi vue comme un manque de délicatesse pour les petits propriétaires fonciers de certaines régions qui verront leurs biens dévalués considérablement, passant par certains endroits avec un dézonage de 200.- CHF le M2 à 8.- CHF le m2. Cependant, l’intérêt général primant sur quelques intérêts individuels, le comité est favorable à cette modification de loi. Ce projet de modification de la loi permet dans les faits d’éviter un mitage du territoire prenant des proportions indécentes dans certains cantons. Partant, les cantons concernés ne peuvent pas légitimement revendiquer un droit à la souveraineté cantonale après avoir mené des politiques bien trop libérales et irresponsables en matière d’aménagement du territoire, ils devront donc assumer leurs politiques face à leurs citoyens qui feront le frais de ce changement de loi.

 

Le comité directeur