Vous reprendrez bien un peu de sauce néolibérale ?

La droite xénophobe, radicale et libérale, « soigne » réellement environ 3% de la population

Voici le MENU pour les 97 % restant, horizon 2020, nous sommes en marche…


–         De la merde transgénique aux OGM chez les hards discounters, tu mangeras

–         De pouvoir te soigner correctement avec des primes abordables, tu cesseras

–         Faire des études si tes parents ne sont pas suffisamment riches, tu oublieras

–         Tes impôts, directs et surtout indirects, sans réduction ni plafonnement, tu payeras

–         De transports publics privatisés et devenus horriblement chers, tu te passeras

–         De règles supplémentaires, de caméras et d’aseptisation de la société, tu te nourriras

–         L’abolition de toutes solidarités, de classes sociales, culturelles, tu subiras

–         L’UDC te proposera des solutions rapides, simples, et avec eux tu bêleras

–         Sur les exonérations fiscales des milliardaires étrangers, y compris criminels, tu te tairas

–         La suppression des impôts sur les successions colossales demeurera, et tu acquiesceras

–         Les milliards pour vider les poubelles de banques fonçant dans le même mur, tu aimeras

.

Si tu es dans les 3% des plus riches, tu le seras encore plus, ça c’est la bonne nouvelle, quoique tu devras te construire des enclos avec caméras pour éviter de te faire lyncher dans une société devenue à juste titre de plus en plus révoltée.

Si tu es dans les 97 autres %, et que tu vote pour ce menu aujourd’hui, je pense qu’il est grand temps pour toi de quitter ce corps de mouton, et de rejoindre La Gauche, l’originale !!

Billet doux et dominical de Frédéric Charpié

29 novembre 2010, naissance de La Gauche Arc jurassien BEJUNE

Réunis en assemblée générale ce soir à Tavannes, les membres de La Gauche BEJUNE, réunissant des militant-e-s francophones bernois incluant Bienne, du Jura et de Neuchâtel, ont accepté avec acclamation générale les statuts et le programme p…olitique de La Gauche BEJUNE, ainsi que l’élection de son comité directeur.

Une nouvelle entité politique : Ce soir à Tavannes, les militant-e-s de La Gauche Arc-jurassien présent-e-s donnent le coup d’envoi à cette nouvelle force politique de l’Arc jurassien. Il est devenu urgent de nous unir pour défendre nos idéaux politiques. Par notre situation géographique et notre tissu économique, nous avons des luttes à mener ensemble. Notre programme est clairement orienté vers le développement d’une alternative au capitalisme.

Les membres du comité directeur : Président ; Cédric Iau (ouvrier métallurgiste / La Neuveville) /// Vice-président ; Georges Spörri (infirmier en psychiatrie – sociologue/Bellelay) /// Caissier : Eggli Patrick (Chimiste/Bienne) /// Secrétaire : Frédéric Charpié (Maître socioprofessionnel/Les Reussilles ) Membres : Françoise Gloor (aide-soignante/Villeret) /// Marcel Ory (moniteur socioprofessionnel/St Imier) // Clovis Brahier (animateur socioculturel/député / Lajoux) /// Sali Bislimi (ouvrier métallurgiste/Bienne) /// Filipe Lopes (ouvrier métallurgiste/Le Landeron) /// Karine Charpié (assistante médicale/Les Reussilles).

Une présence dans la rue, et une initiative fédérale en 2011 : Nous croyons fermement qu’une présence dans la rue est nécessaire, à l’heure de la manipulation et de la stigmatisation de groupes entiers de la population, nous constatons que rien ne vaut le fait d’aller rencontrer la population. Nous allons soutenir toutes les initiatives qui vont dans le sens de nos points politiques, et surtout l’initiative fédérale que La Gauche va lancer en 2011, le sujet sera décidé à notre prochain congrès national le 05 mars à la Rote Fabrik de Zurich. Actuellement c’est l’initiative fédérale pour l’abolition des forfaits fiscaux pour les riches étrangers qui ressort en tête des choix réalisés lors du week-end national de réflexion tenu cette année à Tramelan.

Les élections fédérales de 2011 : La Gauche travaille à l’unité de tous les partis à gauche du parti socialiste sur le plan national, et à l’unité de la gauche plurielle. Pour Neuchâtel, nous allons contacter le POP et Solidarités pour voir si des personnes sont intéressées à figurer sur notre liste unitaire pour les élections fédérales, pour le Jura nous contacterons nos collègues du POP. Pour le canton de Berne, La Gauche va écrire au PS bernois cette semaine pour lui demander de participer au projet de liste romande avec son candidat Frédéric Charpié, et aussi demander de pouvoir y associer des verts romands. De cette manière nous pensons que nous avons de bonnes chances de reprendre le siège occupé par l’UDC, les luttes intestines des forces de gauche régionales font le lit de la droite, il est temps que cela cesse. Le but de La Gauche alternative est d’arriver à moyen terme à reformer un groupe parlementaire sous la Coupole fédérale, pour arriver à ce but, elle présentera des candidat-e-s dans plusieurs cantons en 2011.

Des sections locales : Cette assemblée constitutive permet la fondation de sections locales, sans aucune restriction pour tous les romands du canton de Berne, y compris ceux de Bienne, et en appliquant les règles prévues dans les statuts nationaux dans les cantons du Jura et de Neuchâtel, c’est-à-dire une obligation de négocier avec les partis à gauche du parti socialiste existants.

Communiqué de presse 7 novembre 2010

Projet et contre-projet sur les criminels étrangers :
La Gauche refuse la peste brune et le choléra !


L’UDC de la peste brune mène une campagne mensongère et contraire aux droits de l’homme et aux valeurs les plus élémentaires d’un pays civilisé, associant «criminels» et «étrangers». Les Chambres fédérales, elles, ont mijoté un contre-projet digne du choléra. La forme change, le fond demeure : les deux initiatives visent à instaurer une justice qui mène une chasse ethnique ciblée, sans tenir compte du principe de proportionnalité et d’individualisation de la peine.

La Gauche refuse la peste et le choléra. Deux actions sont prévues : une campagne d’affichage «décalée» et une petite attention destinée à certaines épouses de politiciens.

Les renvois existent déjà, la commission fédérale pour les questions de migration annonce 615 renvois en 2008 et 750 en 2009. Il ne peut y avoir de différence de traitement en justice du seul fait de sa nationalité, pas plus que de son appartenance à une religion ou de son orientation sexuelle. C’est inadmissible ! Par cette extension crasse et automatique des expulsions, on procède aussi à une «punition par association », de nombreuses familles sont punies, les proches sans titre de séjour personnel sont directement touché-e-s.

Auteurs du contre-projet, le PLR, le PDC et le PBD, titrent leur campagne « ferme, mais juste ». Des notions de justice très orientées car avec eux les criminels en col blanc ne risquent ni prison, ni renvoi. Et que faire des pays qui n’ont pas d’accord de renvoi avec la Suisse? Comment justifier un renvoi, sans individualisation de la peine, d’un délit valant un an de prison en Suisse et valant la peine de mort dans le pays d’origine? Et pour les criminels suisses à l’étranger, on les rapatrie pour plus d’équité? La palette des gens concernés est très large avec ces deux étrons, il faut compter tous les étrangers de première génération et des générations suivantes. La Gauche demande un droit du sol, offrant la nationalité à toute personne née sur son territoire.

Pour avancer ensemble, il faut plus de justice sociale, de solidarité et de fraternité. À vouloir résoudre ses problèmes par des solutions xénophobes, la Suisse ne soigne pas ce qui fera encore d’elle demain un pays prospère, juste et où il fait bon vivre. Nous ne rêvons pas de frontières totalement ouvertes, mais nous refusons la haine et la xénophobie. Notre campagne d’affichage se veut donc résolument décalée. Dans le même registre, et puisque l’UDC veut expulser des gens sans examen des cas individuels, et punir ainsi les familles, La Gauche répond à cette conséquence néfaste pour l’entourage avec des bouquets de fleurs envoyés à quelques épouses de politiciens suisses ; Stauffer Anna de Carouge ; Blocher Silvia de Herrliberg ; Baettig Dagmar de Delémont ; Voiblet Elisabeth de Lausanne ; Freisinger Ghislaine de Savièse. Des fleures sont accompagnées du message : «Pour une Suisse plus juste, forte et solidaire ! Avec nos meilleures salutations. La Gauche».

Contre la xénophobie : 2X NON dans les urnes le 28 novembre

Ce communiqué en PDFAffiche AccordéonAffiche Fondue suisseAffiche Légumes
Pour soutenir notre campagne d’affichage, vous pouvez verser une> contribution sur notre CCP en ajoutant la mention « 2x NON »
La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra
2722 Les Reussilles
CCP 10-256747-9

Communiqué de presse 23 septembre

Une majorité de femmes au Conseil fédéral, bravo ! Retirez la retraite des femmes à 65 ans !


Par ce communiqué, La Gauche interpelle cette nouvelle majorité féminine au Conseil fédéral pour enterrer rapidement et définitivement le projet de rallongement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans. A nos Conseillères fédérales de montrer aux femmes de ce pays que ce qui est décrit comme une nouvelle avancée formidable pour la défense de leurs droits, n’est pas que de la poudre aux yeux.

Pour M. Johann Schneider-Ammann, il s’agit d’un businessman rétrograde et macho qui était notamment contre le congé maternité, pour la retraite à 67 ans, contre un salaire minimum, pour la libéralisation totale des heures d’ouverture des magasins, et il trouve la 4ème révision de la LACI trop «douce». Quant à la socialiste Simonetta Sommaruga, qu’attendre légitimement d’une socialiste aussi peu distancée de la droite bourgeoise?

Nous pouvons donc sans autre considérer cette double élection comme un net recul de la gauche au profit de la droite bourgeoise et libérale. Pour nous, avec tous ces cris de victoire, il sera intéressant de suivre de près cette nouvelle majorité féminine, et surtout dans l’énergie mise pour faire avancer la cause des femmes en Suisse, crier victoire, c’est bien, agir en conséquence, ce sera encore mieux.

Séminaire de La Gauche les 04 et 05 septembre 2010 / Tramelan

Séminaire du 4/5 septembre à Tramelan:

Les militants de La Gauche ont discuté des prochaines orientations politiques. Le week-end du 04 et 05 septembre, une quarantaine de militants de «La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra» provenant de 9 cantons, se sont retrouvés à Tramelan pour échanger sur les prochaines orientations politiques de la gauche et donner des pistes de réflexion au comité directeur.


Engagements à court terme

– Implication urgente du maximum de militants pour la campagne de soutien au référendum de
sauvetage de l’assurance chômage.

– Campagne nationale avec stratégie incisive contre l’initiative de l’UDC sur le renvoi des criminels
étrangers; un groupe alémanique travaille déjà sur un projet et va le proposer au collectif national.

Sujets à étudier pour une future initiative populaire fédérale de La Gauche

Les participants proposent au comité directeur d’étudier les sujets suivants dans l’éventualité de lancer une
initiative populaire fédérale:

– Introduction d’un impôt fédéral sur la succession pour les grandes fortunes.

– Abolition des forfaits fiscaux sur le plan national, avec plan de redistribution pour les assurances
sociales et les cantons.

– Création d’une assurance vieillesse obligatoire unique intégrant le 2ème pilier dans l’AVS.

– Création d’une assurance unique perte de gain santé regroupant AI, CNA etc.

Référendum contre la révision du droit du bail?

Concernant l’actualité politique, les participants se sont prononcés en faveur du soutien actif d’un éventuel
référendum contre la révision du droit de bail si le Conseil national devait revenir sur sa décision de non entrée en matière. Les militants ont aussi fortement critiqué les changements proposés par le Conseil fédéral pour la loi sur la surveillance de la correspondance par la poste et les télécommunications (LSCPT), ils demandent aux membres du comité directeur de promouvoir le lancement d’un référendum si les propositions du Conseil fédéral sont soutenues pas les chambres.


Large débat sur l’Union Européenne

Les militants ressentent le besoin d’organiser un large débat sur l’Union Européenne au sein de La Gauche, un groupe de travail du Jura bernois a présenté aux camarades un papier de contribution très critique envers les dérives de l’UE. La question n’est pas de tomber dans un euroscepticisme primitif, mais bien de pouvoir se positionner de manière critique envers les nombreuses dérives de l’UE, actuellement la seule vision critique de l’UE en Suisse est confisquée par la droite xénophobe, souvent pour de sombres raisons. La Gauche veut changer ça et élargir le débat.

Congrès national en mars 2011 à Zurich

Concernant le programme, la question des coopératives doit être approfondie de manière significative, que ce soit pour les entreprises ou le logement. Les participants proposent au comité directeur de former un groupe de travail sur ce sujet, dans le but de proposer un texte à adopter au prochain congrès national qui se tiendra en mars 2011 à Zurich.

Communiqué de presse 29 mai 2010

Ce samedi à Lausanne à la maison du peuple, une nouvelle entité nationale est officiellement née, La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra peut en effet commencer réellement, et de manière officielle, son travail unitaire dans le terrain. Ce congrès fondateur réunissant près de 200 personnes d’une vingtaine de cantons a permis de jeter les bases essentielles sur les futures orientations de cette nouvelle entité nationale.

Ce congrès n’a pas évité les sujets chauds, amenés notamment par les militants anticapitalistes. Nous avons pris position sur la non participation à des exécutifs, qui a été refusée, mais à provoqué un débat nourri et intéressant. Nous avons aussi pris position sur le fait de faire des listes communes avec les verts et les socialistes, il a été décidé que pour l’instant cette option était ouverte, notamment par souci de renforcer et ne pas affaiblir la gauche de manière générale.

Les statuts ont été acceptés et le comité directeur élu.

Un week-end de travail en septembre permettra de finaliser les 6 points forts d’action et d’en choisir un pour en faire une initiative fédérale.

Le collectif national

Pour renseignements:

Frédéric Charpié secrétaire du comité directeur 078-892.73.74

Olivier Cottagnoud, coordinateur romand 079-202-78-38

Florian Keller, coordinateur alémanique


Avertissement

Les textes actuellement sur le site de « La Gauche – Alternative Linke – La Sinistra » sont tous sujets à modification par les amendements acceptés samedi 29 mai 2010 à notre congrès fondateur de Lausanne, ils seront actualisés en 3 langues ces prochaine jours.

Ordre du jour du congrès de Lausanne

Congrès national fondateur
Lausanne le 29 mai 2010 / Maison du Peuple : Place Chauderon 5
Programme

10h30 – Accueil
11h00 – Présentation du rapport d’activités de La Gauche
11h30 – Discussion sur les 6 points forts d’action et des amendements
12h30 – 14h00 Repas (salade + Risotto aux champignons)
14h00 – Message de bienvenue des autorités locales
14h15 – Discussion et vote des 6 points forts d’action et amendements
15h15 – Présentation du catalogue des revendications des militants
16h00 – 16h30 Pause
16h30 – Statuts et boussole
17h00 – Election du collectif national et des vérificateurs des comptes
17h20 – Présentation du week-end de septembre
17h40 – Informations diverses
17h50 – Message de clôture du congrès (communiqué de presse)
18h30 – 20h00 Repas du soir (Buffet de salades)
20h00 à 03h00 du matin =>> Partie festive : Animation musicale / Bar
– Olivier Forel (accordéoniste)
– Tania et Natacha (musique russe et des Balkans)
Infos :
– Les personnes qui désirent dormir sur place, possibilités d’ébergement en s’adressant à Aurélie par
courriel : aurelie_w@yahoo.com
– La journée est totalement traduite par une équipe de professionnels (français / allemand), casques
écouteurs à disposition pour tous les militants.
-Inscriptions au congrès sur : http://www.la-gauche.ch/congres-2010/
*Cocher « repas » pour ceux qui participent au repas du soir (compris dans le prix de journée).

Six points d’action

La Gauche s’engage pour des changements politiques radicalement écologiques, radicalement sociaux, avec une défense radicale des libertés individuelles et des droits démocratiques au niveau suisse comme au niveau mondial. Les points forts d’action suivants ne constituent pas un programme exhaustif, ils doivent être compris comme des lignes générales d’action, qui présentent ce pour quoi La Gauche s’engagera dans un avenir proche aux niveaux communal, cantonal et national. La Gauche rendra compte chaque année de ce qu’elle a entrepris concrètement sur la base de ces points. Les militants planchent actuellement sur ces 6 points qui sont amendables lors du congrès fondateur qui aura lieu le 29 mai 2010 à Lausanne, ils sont donc considérés comme provisoires avant la version finale amendée et votée par les militants.

1. Droit à la sécurité de l’existence
La sécurité matérielle de l’existence est la condition de toute émancipation. La Gauche soutient toutes les initiatives visant à assurer à tous, avec ou sans activité rémunérée, rentiers, personnes en formation, une vie digne. Elle s’engage en particulier pour des salaires minimaux décents et un système de retraite adéquat sur une base solidaire.

2. Codécision pour tous
La Gauche s’engage pour que tous les hommes et les femmes résident sur le territoire suisse puissent le plus largement possible participer aux décisions qui les concernent. Elle s’engage pour le droit de vote et d’éligibilité des étrangères et étrangers et défend le droit à la citoyenneté pour toutes les personnes nées en Suisse.

3. Libertés citoyennes plutôt qu’Etat policier
La Gauche reconnaît et soutient le rôle de l’Etat dans la garantie des besoins fondamentaux et dans la correction des inégalités sociales. Elle se prononce toutefois clairement contre toutes les tendances au contrôle et à la répression de comportements privés et de modes de vie différents. Elle combat toutes les formes de droit d’urgence et de lois d’exception pour des groupes particuliers. Elle refuse résolument l’illusion d’une société sécuritaire basée sur des mesures surpréventives par la multiplication des interdictions et la surveillance.

4. Changement de cap écologique
La Gauche remet en question fondamentalement la logique des modèles de croissance conditionnés par le profit, la surconsommation et la surexploitation du sol et des ressources naturelles. Elle examine et s’engage pour des modèles décentralisés d’approvisionnement comme alternatives possibles aux grandes structures globales d’approvisionnement et aux structures commerciales, notamment dans le domaine de l’énergie et des produits agricoles. La Gauche s’engage fortement pour qu’un comportement écologique soit à la portée de tous et pas seulement un privilège pour les plus riches.

5. Compensation sociale par la redistribution
La Gauche s’engage pour que les budgets publics soient financés selon le principe de la capacité économique des citoyennes et citoyens, elle rejette les privilèges de classe comme les forfaits fiscaux. La Gauche lutte contre les modes de financement non solidaires comme les primes de caisse-maladie et contre le remplacement d’impôts directs progressifs par des impôts indirects à la consommation. La Gauche veut un impôt successoral helvétique pour plus d’égalité des chances et empêcher la féodalisation de la Suisse.

6. Participation solidaire au lieu de profits abusifs privées
La Gauche veut à terme une société solidaire sans exploitation. Les besoins sociaux fondamentaux : l’accès à la formation et à la santé publique, l’approvisionnement en eau et électricité, les ressources énergétiques de réseau (gaz, etc.), les transports publics, les réseaux de communication et infrastructures essentielles, et l’élimination des déchets appartiennent aux pouvoirs publics et doivent être sous le contrôle démocratique direct de la population. Les entreprises visant bénéfice commun comme les coopératives doivent être largement favorisées par rapport aux entreprises orientées vers le profit privé. La propriété, et spécialement la propriété foncière, doit être liée à un devoir social. Les travailleurs et travailleuses qui produisent les biens et services ont tous et toutes un droit de codécision et de participation équitable au succès économique.

Prochaine réunion du collectif – 8 mai 2010

samedi 08 mai 2010 / 13h00 / Restaurant Krone, Berne

Ordre du jour:

  1. – Appel
  2. – Travail sur les 6 points politiques
  3. -Travail final sur le catalogue des propositions des militants
  4. – Statuts de La Gauche
  5. – Boussole 2010
  6. – Programme du congrès, modifications / modération
  7. – Candidatures collectif national
  8. – Logo, propositions, décisions
  9. – Papiers de contribution
  10. – Divers